MOTS CLÉS

Cet espace est à vendre !

Contactez : 

direction@automobelle.com 

ou

 06 76 32 32 93

Rejoignez

les AutomoBelles

Recommandez cette page sur :

Nous écrire à : 

Couleurs et Création AutoMoBelle magazine Courrier des lectrices

61, rue des arbousiers

83 250 LA LONDE LES MAURES

ou  

contact@automobelle.com

AutoMoBelle est une publication de Couleurs & Création
AutoMoBelle est une publication de Couleurs & Création   

Hyunday  Tucson 3(crdi 136 4wd executive)

Au diable l’ancien Tucson, âgé de 11 ans, et vive la nouvelle version. 

 

Hyunday, pionnier dans ce style de véhicules, a très bien réussi son re-styling !

Évidemment, comme d’habitude, Benoit et moi, nous nous sommes querellés pour savoir lequel prendrait la voiture : lui pour aller surfer, moi, faire la route des vins espagnols et déguster quel crus de Rioja dans une bodega. 

Beau-prince, il a accepté de partager le week-end en deux. Le nouveau Tucson va donc passer le week-end  à Biarritz et sur les routes du Pays Basque Espagnol.

Pour l’histoire  

Tucson était son nom de baptème à l’origne. Puis, il s’est appelé IX35 au moment du premier re-lookage, pour enfin reprendre son nom. Ce SUV (Sport Utilities Véhicule) nous a littéralement séduit par ses lignes modernes, dynamiques voir sportives. Sensible aux jolies voitures, j’apprécie. Les 11 années qui séparent l’ancien modèle du nouveau semblent bien plus importantes : nouveau profil, nouvelle calandre, nouveaux phares, bref, nouvelle voiture.  

Question habitacle   

Des sièges avants réglables électriquement assure une installation parfaite. Quant à ceux arrières, ils offrent suffisamment d’espace aux jambes. Ils sont tous chauffants. Le coffre, s’ouvre tout seul, après 3 secondes de présence, pour peu qu’on est la clé dans sa poche. Pratique lorsque son prince charmant vous emporte dans ses bras pour se faire pardonner. Eh ! Pourquoi il veut me mettre dans le coffre, c’est vrai qu’il est assez grand pour ça, mais tout de même !  Ensuite, une simple pression sur un petit bouton, et il se referme en douceur.  Siège rabattus : le plancher devient plat. Un toit ouvrant sur option, une des rares proposée par le constructeur coréen. Le tableau de bord est sobre, mais toutes les fonctions sont facilement accessibles. Quelques inserts chromés mat, viennent l’égayer. Comme on a le choix entre trois ambiances (noire, beige ou rouge foncé), on peut choisir celle en beige, qui viendra aussi recouvrir toute la partie basse du tableau de bord. Et là, j’aime bien. De nombreux espaces de rangement vont faciliter la vie à bord.

Le GPS, en série, qui utilise le système de navigation Tom-Tom, a la particularité d’avoir la mise à jour gratuite pendant 7 ans. Offre plutôt sympa qui mérite d’être soulignée. 

Question conduite

Notre 136 CRDI 4Wd, soit 4 roues motrices était amplement suffisant pour un usage normale, mais pourrait sans doute être mît en difficulté pour une utilisation plus spécifique. Mais ce n’est pas un tout terrain ! Deux modes de conduite : sport et normal. Trouvant qu’il manquait un peu de reprise, j’ai beaucoup roulé en mode sport, qui rigidifie la direction un peu molle, me donnant l’impression de trajectoires plus directes.

Puisque les lignes d’une voiture constitue le premier choix lors de l’acte d’achat, notre Tucson devrait bien marcher, enfin, rouler … se vendre quoi !

 

 

  Ses+

Prix

• Finition

• Toit panoramique

 

  Ses -

Peu de choix douleur carrosserie

Direction un peu molle

Prix : à partir de  € 22.750